Comment échanger avec les v de vos equipes lors du prochain apero

Dans vos équipes existe sans aucun doute une catégorie de collaborateurs qui se distinguent dans leur alimentation ou mode de vie. Je ne parle pas des accros régimes, mais de ceux qui ont une certaine vision de leur assiette.

Afin de ne pas sembler déconnecté lors du prochain buffet partagé, je vous propose d’avoir une idée plus précise de ce que veut dire végétarien, végétalien ou végane. Leurs valeurs et arguments sont tous passionnants, même si vous ne les partagez pas, et cela vous permettra d’en parler avec eux. Préparez vous pour le prochain apéro charcuteries ou buffet froid de cette fin d’année en repérant et en échangeant avec le no vivant, ils seront contents de vous sensibiliser !

Le végétarien  ne mange aucun animal car il refuse de manger un cadavre, viande ou poisson.

Actuellement les médias et les réseaux sociaux nous permettent de voir combien la demande  de manger les animaux (à bas prix donc en grande quantité) correspond le plus souvent à des souffrances inacceptables pour les animaux.  Je reçois souvent en consultation des clients qui ne veulent plus en manger et qui cherchent comment se nourrir correctement. Je les conseille alors pour trouver ailleurs les protéines, par exemple dans le soja, les légumineuses, les algues, le sarrasin, le quinoa. Bien entendu le complément idéal se fera avec les produits laitiers et les œufs. En effet l’ ovo-lacto-végétarien accepte l’assistance des animaux pour se nourrir sans que cela cause leur mort.

Ce mode d’alimentation est le plus sain qui soit. Il est absolument sans danger car rien de ce qui est offert par la viande ne manque. Etre végétarien demande un peu d’imagination pour faire les courses, quelques ajustements lors des invitations aussi. Heureusement nous trouvons maintenant bon nombre de restaurants, qui permettent ce choix, et la grande variété des céréales et légumineuses dont nous disposons permet aussi de composer chez soi des repas équilibrés sans viande

Le végétalien quant à lui refuse absolument toute nourriture d’origine animale.

Le végétalisme est un « végétarisme strict », et ne comporte que des aliments issus du monde végétal. Les végétaliens rejettent donc les viandes, les poissons, les fruits de mer. Les produits laitiers, les œufs et d’autres produits d’origine animale comme le miel sont aussi exclus pour des raisons d’éthique. Ils considèrent que les moyens qui sont en amont relèvent de la maltraitance et sont source de souffrance pour l’animal qui n’est pas respecté : vaches inséminées, conditions abominable dans les élevages intensifs pour les poules,

Le point critique est que le végétalien doit prendre garde à équilibrer son alimentation, et être sûr de consommer assez de fer et de calcium, (lentilles, pois cassés, haricots blancs, choux, épinards, brocolis, pistaches, amandes).Le risque majeur est  indiscutablement le risque de carence avéré, celle de la vitamine B12, cette dernière étant totalement absente du règne végétal. C’est pourtant une vitamine indispensable au métabolisme, au sang et au cerveau. Il faut absolument la consommer en complément.

Le veganisme va plus loin dans l’idéologie, et ne se réduit pas à une alimentation spécifique. Il est un mode de vie, basé sur le refus de l’exploitation animale. Ce mode de consommation exclut l’exploitation et la cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, se vêtir, se maquiller se laver, etc., et demande une adaptation familiale et sociale importante.

Vous voilà armé pour faire des choix personnels ou en tout cas tenir une conversation documentée…

2017-09-25T15:23:26+00:00